“Femme et laïcité” – Rapport introductif au congrès de Lens (1935)

Dans ce texte, le rapporteur de la “Question de Congrès”, Gaston Martin, député du Lot et Garonne et historien,  introduit une question qui sera discutée lors du congrès de Lens de 1935, celle du droit de vote des femmes.

Si les arguments psychologiques essentialisants qu’il avance trahissent le poids des représentations patriarcales, ce document n’en demeure pas moins une archive signifiante. Gaston Martin fait un tour d’horizon des pays d’Europe où les femmes ont accès au vote, relayant l’interprétation d’une corrélation entre vote des femmes et montée des forces réactionnaires et fascistes. Il propose la mixité à l’école comme piste de réflexion, et se demande comment concevoir l’apprentissage civique de la population féminine dans un cadre laïque.

Période : 1926-1942 : La diversification des actions
Térritoire : France